Enjoy Tasmania

diable_tasmaniaAprès avoir repassé une soirée à Melbourne, nous nous levons de bonne heure pour monter sur le Tasmanian Spirit, car ferry qui nous emmène vers la Tasmanie. Nous allons pouvoir verifier par nous même si la Tasmanie est vraiment le joyau de l’Australie.
Juste quelques petites notes concernant les particularités de la Tasmanie:
il n’y a plus depuis le siècle dernier d’Aborigènes « pures souches » car ils ont été exterminés le siècle dernier par les fermiers pour avoir leurs terres bien sûr, mais chut! c’est tabou ici.
C’est le seul état d’Australie où l’on trouve encore le fameux « diable de Tasmanie » qui est un charognard qui pousse des cris hallucinants. Il a disparu du reste de l’Australie en raison de l’introduction du dingo, sorte de chien loup par les chinois il y a un millier d’année.

Launceston et la Tamar River

Nous sortons du ferry à 19h30, nous perdons une heure supplémentaire avec les fouilles de voitures systématiques pour vérifier qu’on a pas de fruits ou légumes cachés dans le coffre. Enfin libérés nous rejoingnons les rives de la Tamar river qui est en faite un estuaire et nous trouvons un spot sympa pour y passer la nuit. Le lendemain, nous payons un wildlife pour voir les Platypus (ornythorynx) qui sont trop difficiles à observer dans la nature et qui font parti de la dernière branche de mammifère avec les echidnés (qui ressemblent à des hérissons et que nous pouvons observer aussi en Tasmanie) à pondre des oeufs!

A Launceston nous passons une magnifique après midi ensoleillée à nous promener et nous baigner dans les « cataract gorges ». En fin d’après midi nous passons chercher Brice notre nouveau lifter (compagnon de route) avant de rejoindre la Bay of Fire au nord de la côte est pour passer la nuit le long de la plage.

Bay of Fire au Freycinet National Park

Nous nous réveillons sous les nuages de la magnifiques plages de Bay of Fires, le sable et blanc et fin comme de la farine et l’eau transparente mais seul Brice à eu le courage d’aller se baigner. Nous entamons ensuite la descente de la côte est jusqu’à l’Apsley gorge. Le temps était alors bien découvert et nous nous sommes baignés cette fois dans toutes les piscines que nous avons trouvés en descendant la gorge.
Nous avons rejoins ensuite le nord du national Park pour passer une nouvelle nuit le long de la plage.
Le lendemain nous prenons de le chemin de la rando qui nous amène à la tant attendue Wineglass bay dont la beauté est à la hauteur de sa réputation. Les garçons n’ont pas manqué d’aller s’amuser dans les vagues et moi d’aller me tremper les pieds…

Maria Island

Nous prenons le ferry pour rejoindre une île inaccessibles aux voitures où nous louons des vélos pour la journée. Sympa mais on en a bavé avec nos vélos dans les chemins de sable sous la pluie et le froid surtout… On a quand même croisé notre premier wambat qui a valu à Arnaud de se fouler le genou en courrant derrière lui pour prendre la photo.

Tasman Penninsule

Petite journée touristique sur la Tasman pénninsule pour se remettre de notre journée de la veille. Nous nous sommes senti obligés de retourner dans un wildlife pour observer les fameux diables de Tasmanie. L’après midi nous avons visité Port Arthur, village musée du principal pénitencier de Tasmanie construit en 1830. Nous avons été déçu par le côté vielles pierres en ruines hypertouristiques alors que le site n’a même pas 200 ans mais touché par le drame qui s’est déroulé ici en 1989. Un type dérangé a tué 39 personnes en leur tirant dessus. Depuis le port d’armes est réglementé en Australie…

Bruny Island

Après une journée à Hobart, nous partons pour Bruny Island, où nous avons apprécié les falaises escarpées, les plages et les pinguins…

Le sud du sud

Nous sommes descendus jusqu’à la pointe sud de la Tasmanie et empreinté un sentier de 16 km pour rejoindre le point le plus au sud de la Tasmanie et donc de l’australie sous le soleil. On a été chanceux car la pluie était de retour dès le lendemain.

Lac saint Clair national park

Au cours de notre remonté de la Tasmanie par l’ouest nous faisons une étape au Lac Saint Clair, très connu pour être l’étape finale de l’overland track, track de 60 km classé mondialement réputé comme étant l’un des plus beau du monde. Nous y avons d’ailleur abondonné notre sportif de lifter qui est parti à l’assaut de l’overland. De notre côté nous nous sommes « contentés » de gravir le mont rufus sur un track de 18 km avec 1200 m de dénivellé en additionnant monté et descente, le tout en 5H30… et oui on s’améliore! Le sommet était balayé par le vent ce qui ne nous a pas empêché d’apprécier la vue manifique sur le lac saint clair. Appréciez les photos des echidnés croisés sur le bord de la route, trop mignons.

Strahan

Le lendemain nous avons rejoint la petite ville ultra touristique complètement paumée à l’ouest de la Tasmanie appelée Strahan. On a pris un ferry qui nous a balladé dans l’énorme baie appelée port Macquarie, à l’intérieur de laquelle se trouve la minuscule Sarah Island, premier pénitencier de Tasmanie, la hell gate, entrée du port Macquarie pas facile d’accès comme l’indique le nom et la gordon river bordée par une luxuriante forêt humide qui contient des arbres précieux tel que le pin Huon, très résistant, utilisé pour les navires. Les prisonniers étaient alors envoyés dans la forêt abattre les arbres qu’ils laissaient dériver le long de la rivière. Interesting…

Cradle Mountain

Cette étape méritait bien un édito spécial par la difficulté du chemin ou plutôt de l’escalade pour la gravir. Si vous observez cette montagne de toute beauté vous voyez donc qu’au sommet il n’y a que de la pierre… ben regardez à droite, là ou c’est le plus haut… voilà où on est passé! Le chemin remonte dans les éboulis et donc c’est plus vraiment un chemin mais plutôt de l’escalade sur cailloux et je vous assure que parfois, il vallait mieux ne pas regarder en bas.
Autre mention spéciale pour la température qui a du frisée les négatifs dans la nuit ce qui nous a vraiment donné l’impression d’être au ski, impression renforcée par le feu constamment allumé dans la cheminée de la camp kitchen du camping.
Troisième mention pour être le départ du fameux Overland Track.
Comme on s’était pas assez dépensé la veille et qu’on avait pas eu assez froid, on a décidé le lendemain de faire une matinée de Canyoning, sensation garantie et on a bien rigolé. Admirez le majestueux cerf croisé sur la route.
Conclusion de la Tasmanie: AWESOME!

5 réflexions au sujet de « Enjoy Tasmania »

  1. Superbe reportage, ça valait le coup d’attendre !
    Encore de bien belles photos, si vous y pensez mettez moi un diable de Tasmanie de côté, c’est pour offrir …
    Enjoy enjoy & have fun !!!

  2. toujours de tres belles photos etmerçi pour les commentaires vous voila de tres bons reporters.que le retour en notre France va vous rendre triste. mais ilyaura des coeurs pleins soleil pour vousdeux qui saurons vous accueillir bisous a vous deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *